Ma Biographie

Adelphe Clery 

 

Adelphe Clery

Après des études d’allemand, je me suis formé à l’export durant plus de dix années d’activité au sein de différentes entreprises. Cela m’a permis de m’ouvrir au monde, de beaucoup voyager et de découvrir de nouvelles cultures. C’est ainsi qu’en 1995 je suis allé à Moscou et cela a radicalement changé ma vie.

En 1996 j’ai crée une société de commerce avec la Russie ; ce fut le début d’une histoire d’amour avec un peuple et un pays qui ne s’est pas démentie depuis.

En 1998  à l’occasion d’un voyage à Odessa en Ukraine, j’ai rencontré celle qui allait devenir ma femme et avec laquelle je suis resté marié 8 ans. Ce fut un véritable coup de foudre, qui m’a par ailleurs décidé à apprendre le russe, que je parle aujourd’hui couramment, ingrédient indispensable pour bien cerner une culture, un pays et ses habitants.

Jusqu’en 2009 je me suis rendu chaque année de nombreuses fois à Moscou et à Odessa. L’âme russe me bouleverse, et même si les travers de mes amis russes parfois m’exaspèrent, je ne peux m’empêcher de les aimer.

Au quotidien, dans la ville de Nice que j’ai la chance d’habiter aujourd’hui, après avoir vécu presque toute ma vie en région parisienne, je suis entouré de ressortissants de l’ancienne URSS : russes, biélorusses, ukrainiens, lettons etc. grâce auxquels je garde le contact avec la culture russe et qui me permettent de continuer à pratiquer la langue de Dostoïevski.

L’idée d’écrire l’icône de Saint Vladimir m’est venue lors d’une séance chez ma psychothérapeute en 2007. Le roman lui est dédié.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site