Qui était Saint Vladimir?

 

 

Saint Vladimir (958-1015), prince de Kiev, est considéré comme le père de la Sainte Russie orthodoxe. L’histoire de ce grand pays débute en 862, lorsque le roi Viking Rourik s’installe à Novgorod et y fonde la première dynastie russe. Ensuite, durant tout le 9ème siècle, des Vikings venus de Scandinavie colonisent la partie européenne de la Russie actuelle. Avant cela, au 7ème siècle, des peuples slaves originaires de l’est avaient déjà pris possession des terres s'étendant de Novgorod à Kiev.

Au fur et à mesure du développement de la religion chrétienne, les différents peuples slaves et les descendants des vikings se mélangent.

Ceci essentiellement grâce au grand-prince Vladimir le Saint.  

Né de Sviatoslav et d’une esclave, il s’installe à Novgorod à la mort de son père en 972, ville dont son frère cadet Iaropolsk le chasse, l’obligeant à fuir pour la Scandinavie. Mais il en revient bientôt, fort d’une puissante armée, et évince son frère en livrant une bataille au cours de laquelle ce dernier périt. Suite à cela il s’installe à Kiev en 980. Bien qu’encouragé par sa grand-mère Olga et sa mère Malousa à embrasser le christianisme, il demeure un fervent défenseur des dieux vikings, menant une vie de débauche et guerroyant sans cesse pour conquérir les territoires voisins.  

Son idolâtrie païenne le conduit régulièrement à pratiquer des sacrifices humains et, en 983, de retour de guerre, afin de remercier les dieux, il met à mort 2 chrétiens, Théodore et son fils Jean.

Profondément marqué par cet acte, il se met à réfléchir au sens de la religion, et envoie des émissaires à Byzance afin qu’ils lui rapportent la façon dont y est vécue la religion chrétienne.

Ces émissaires en reviennent convaincus qu’au vu de sa divine liturgie, la religion chrétienne, est assurément celle qui permet d’être le plus proche de Dieu. Totalement subjugués, ils sont persuadés que son culte est supérieur à ceux de tous les autres peuples.

Cela suffit pour décider Vladimir à devenir Chrétien.

Cependant c’est seulement à l’occasion de son mariage près de Kherson avec Anne Porphyrogénète, la sœur du roi de Byzance, Basile II, que le prince de Kiev se fait effectivement baptisé et prend l’engagement de convertir l’ensemble de son peuple au christianisme.

Aussitôt rentré à Kiev, il fait détruire tous les symboles païens et, avec l’évêque Michel, entreprend de répandre la parole de Dieu. À la pentecôte, des milliers d’habitants de Kiev se font baptiser dans le fleuve Dniepr et Vladimir devient leur parrain.

A partir de ce moment, son attitude change radicalement et il commence à mener une existence paisible, dans le respect des saintes écritures, supprimant même la peine de mort. Il abat les temples païens et érige à la place des églises. Il fait également construire des écoles pour instruire le peuple, et envoie dans tout le pays des missionnaires chargés de transmettre  la  parole divine.

Vladimir meurt le 15 juillet 1015, pleuré par tout son peuple. Ses reliques sont conservées dans la cathédrale de la Dormition à Moscou ainsi que dans l'église principale du Monastère des Grottes de Kiev et dans d’autres lieux saints de Russie.

SOURCE: http://goybet.e-monsite.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site